Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
PARIS - LISBONNE, à pieds, sur les chemins du pélerinage de Saint Jacques de Compostelle et de Fatima...
PARIS - LISBONNE, à pieds, sur les chemins du pélerinage de Saint Jacques de Compostelle et de Fatima...
Publicité
PARIS - LISBONNE, à pieds, sur les chemins du pélerinage de Saint Jacques de Compostelle et de Fatima...
Archives
5 juin 2007

Blois - Chaumont-sur-Loire, je marche seul, la la la li li li...

Au compteur officiel, 232 km, au compteur officieux, j'évalue à 260 / 270 km...Aujourd'hui, est-ce mon corps qui devient aguerri ou le beau temps qui a fait la facilité (du début du moins) de cette marche? Que j'aime passer dans les petits hameaux perdus au milieu des champs, prairies ou en bordure de forêt! Mais parfois les aboiements incessants des chiens à mon passage deviennent insupportables. Alors normalement "on" dit que pendant la marche, le chemin de Saint Jacques de Compostelle, on ferait presque naturellement un bilan de notre vie, de nos erreurs, de nos défauts, de nos qualités, de nos envies futures...Mouai... Pour l'instant ça ne vient car je n'ai pas envie de ça, je ne suis pas parti pour celà...Alors, bien sûr, tous le sjours, pendant ma marche, des souvenirs me reviennent, les rencontres avec le sgens qui m'ont marqué me reviennent aussi mais pas beaucoup plus intensémment que celà. Je ne tire aucune conclusion pour le moment mais je crois que le bilan vient naturellement à ceux qui partent pour ça, à ceux qui partent "mal en point" dans leur vie...Je reste aussi peut-être encore trop "gauche" dans mes marches, trop pressé d'arrivé, trop découragé quand je vois qu'il me reste encore 15-20 km et que me pieds sont en feux...Peut-être faut-il que je cadre l'heure de mes départs définitvement à 6h maximum...Déjà beaucoup de souvenirs mais le fait que je n'écrive pas tout les effacera, hélas, un jour ou l'autre. Les moments de vie ont se défaut de s'envoler si ils ne sont pas partager. C'est l'inconvénient majeur du marcheur solitaire...Je porte désormai tous les jours la petite croix en bois qu'Agnès m'a offerte. Je porte cette croix, au-dessus de ma coquille pour me rapeller la synchronicité, pour que les mots d'Agnès "rapelles toi que tu n'es pas seul" résonnent en moi en cas de coup dur. Elle en est devenue pratique aussi pour toute demande de renseigenement, elle annule l'effet de peur chez les gens :) Je l'enlèverai certainement par la suite, pour ne pas biaiser les jugements d'autres pélerins (quand j'en rencontrerai, c'est à dire pas avant les Pyrénées je suppose) à mon égard.

HPIM2551

Bon à la base, c'était le château de Chaumont, en haut à droite, que je voulais photographier...Acro-Er help me !

Publicité
Publicité
Commentaires
Publicité