Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
PARIS - LISBONNE, à pieds, sur les chemins du pélerinage de Saint Jacques de Compostelle et de Fatima...
PARIS - LISBONNE, à pieds, sur les chemins du pélerinage de Saint Jacques de Compostelle et de Fatima...
Publicité
PARIS - LISBONNE, à pieds, sur les chemins du pélerinage de Saint Jacques de Compostelle et de Fatima...
Archives
14 juillet 2007

Carrion de los Condes - Tendillos des los Templarios, Bad Mood

km parcourus : 27,1 / cumulés : 1358,8 km

La marche de ce matin sur la Calzada de los Peregrinos était longue et éreintante. Mal réveillé, soleil agressif dés la matinée et, surtout, ces milliers de moucherons qui veulent s'infiltrer partout. J'étais à quelques miligrammes du craquage, jurait en français...Et un bar-camion apparu de nul part au milieu de cette immense ligne droite sans ombre qu'est la Calzada. Repos, café con leche, recentrage sur le chemin, pensées pour Santiago de plus en plus proche et on repart en oubliant sa mauvaise humeur passagère. Après une pause à mi-parcours, la première chose que l'on voit en arrivant à  Terradillos est son auberge pour pélerins. M. 2nous attend2 déjà, ayant pris de l'avance, savourant une bière avec une pélerine de Chocago. La soirée se finit ici, parmis des pélerins que je reconnais de partout. Celle de Chicago, dont on remarque à sa voix et son comportement l'origine américaine, parle de groupe, de solitude, de vivre son propre chemin sans s'enfermer avec d'autres. Celà ne me fait pas réfléchir plus que d'habitude car je remet en cause tous les jours, si ce n'est plus, la continuité de ma marche avec les autres, de l'"I.T". Mais pour l'instant, les inconvénients sont rares et en tant qu'équipe improvisée que nous sommes, rien ne me lie vraiment à eux à part les moments partagés sur l'instant. Je continue à marcher seul sur les routes, on se retrouve les soirs et les pauses. Un seul mot de moi et je les quitte alors, je vais arrèter de me poser tant de questions et suivre mon instinct. Je les quitterai le moment venu, quand j'en sentirai la véritable envie et par pour quelque "endurance" supplémentaire que j'"aime" m'infliger parfois...eT JE NE MARCHE AVEC EUX QUE DEPUIS 10 JOURS...JE ME DEMANDE BIEN OU VOUS ETES TOUS EN CE JOUR DE FETE NATIONALE, je m amuse a vous imaginez tous en fete, quelque part, BONNE FETE NATIONALE A TOUS, j ai obligé à trinquer pour la France ce soir avec les pélerins internationnaux, mème si je me sens plus simple pélerin humain que français en ce moment...

Imagen_014

Publicité
Publicité
Commentaires
Publicité